Des projets de grande envergure

Chez Hilti, nous produisons des outils destinés à la construction de certains des plus grands bâtiments et ponts au monde, mais pas seulement. Voici quelques-uns de nos projets récents. 

Découvrez en vidéo le barrage de Bimont, dans les Bouches-du-Rhône, à une vingtaine de minutes d'Aix en Provence, sur lequel l'entreprise Ouest Acro est intervenue pour installer un escalier métallique.

C'est dans le site exceptionnel de Lascaux en Dordogne que s'est joué le partenariat entre Lagarrigue, Sud Fondation, Sopreco et Hilti.

Une équipe multicompétence a accompagné les entreprises sur ce chantier de référence où différentes solutions Hilti ont été mises en œuvre.

Maitrise d'ouvrage : Conseil départemental de la Dordogne
Maitrise d'œuvre : Architecte mandataire SNOHETTA
Architecte exécution des travaux : SRA

Laboratoire MAX IV, Europe

Faire avancer le monde de la science en Suède

Nous nous réjouissons d'avoir participé au lancement du nouveau laboratoire MAX IV de l'université de Lund. Cette structure d'envergure mondiale consacrée aux sources de lumière synchrotronique est le plus grand projet suédois d'infrastructure de recherche de tous les temps. 

La construction du MAX IV s'est achevée en septembre 2015, au bout de cinq ans de développement. Le laboratoire devrait commencer à produire de la lumière au moment du solstice d'été 2016 – quoi de plus poétique ? 

Dans le monde des sciences, l'université de Lund est synonyme d'excellence dans des disciplines telles que la chimie, la physique, la médecine et le génie mécanique. Elle héberge aussi le MAX-lab, où des scientifiques du monde entier utilisent le rayonnement synchrotron électromagnétique pour mener leurs recherches dans des domaines qui vont de l'archéologie aux nanotechnologies, en passant par la spectroscopie de photoélectrons. 

Le MAX IV est la prochaine génération de MAX-lab : il accueille 28 lignes de faisceaux et 19 stations expérimentales sur lesquelles jusqu'à 2 000 chercheurs peuvent travailler chaque année. 

Avec une capacité deux fois supérieure à celle des laboratoires précédents MAX I, MAX II et MAX III, la structure nécessitait de réunir les technologies de rayonnement électromagnétique les plus avancées et les normes de sécurité strictes qui régissent un centre de recherche de ce type. 

Les travaux de construction ont été réalisés en joint-venture par les promoteurs immobiliers suédois Peab et Wihlborgs. Ils se sont tournés vers Hilti pour les systèmes de mesure, de chevillage, de fixation et de supportage  – mais aussi pour son expertise technique. Nous sommes arrivés sur les lieux avec une équipe d'artisans  qualifiés et nous avons proposé une technique de rails et de fixation sur mesure qui s'est révélée beaucoup plus rapide et rentable que les systèmes classiques. 

Tout au long des travaux, nous avons collaboré avec Imtech Nordic pour installer les systèmes de chauffage, d'assainissement, d'extincteurs et de traitement. Dans un bâtiment de ce type, où la stabilité est particulièrement mise à l'épreuve, ces systèmes avaient besoin d'une protection fiable contre le bruit et les vibrations. Nos ingénieurs étaient sur le terrain pour réaliser les plans et les calculs, mais aussi pour veiller à ce que les livraisons du matériel de supportage  de qualité se déroulent sans accrocs. 
Les poutres, par exemple, ont été préparées à l'aide d'outils Hilti, ce qui a largement augmenté leurs capacités de vitesse et d'efficacité. Comme l'explique Krister Andersson, chef de projet chez Imtech Nordic, « les poutres ont été coupées à l'avance, marquées et livrées en sections, ce qui a permis de gagner 30 % de temps en plus sur les différentes phases de construction. »

La construction s'est déroulée en deux phases principales. D'abord, un tunnel de 420 m de long, d'une largeur de 10 m et avec des murs en béton allant jusqu'à 2 m d'épaisseur, a été construit pour héberger l'accélérateur linéaire synchrotronique. Ensuite, c'est un nouveau laboratoire qui a été bâti. Ce bâtiment circulaire d'une hauteur sous plafond de 12 m et de 650 m de circonférence était destiné à héberger le grand anneau de stockage. Il fallait aussi construire un nouveau bureau et un centre pour les visiteurs, ainsi que plusieurs bâtiments techniques. Cela représentait au total quelque 20 bâtiments, pour une surface hors œuvre brute de 50 000 m². 

Grâce à cet investissement dans le MAX IV, la région de Lund, en Suède, prévoit l'émergence d'un nouveau quartier dans la ville, qui devrait attirer des entreprises, des habitants et des visiteurs dans la région. Lorsqu'il sera entièrement construit, 50 000 personnes environ devraient vivre et travailler dans ce nouveau quartier. 

Il est toujours agréable de participer à la réalisation d'un projet de grande ampleur – surtout lorsqu'il est aussi incroyable que le MAX IV.